Monstres puissants

Le chevalier noir

Olimar, le guérisseur pénétra en furie dans la tente des représentants de l’Ordre de Veiel:

« Bande d’enfoirés! Nous ne sommes pas les premiers! Depuis combien de temps savez-vous que le mal réside sous nos pieds! Combien sont morts par votre faute?! »

Un représentant se leva de son fauteuil avant de lui répondre: « Du calme mon jeune ami, ce sont de lourdes accusations que vous proférez à notre égard. Qu’avez-vous vu qui vous contrarie tant? »

Olimar: « Un chevalier noir portant un bouclier de l’Ordre, un de vos précieux défenseur… Je vais nettoyer ce foutoir mais après, je vous le jure, je viendrai vous chercher! »

Le dernier géant

Dans la tente principale du camp, un Représentant de l’ordre s’adressait au chevalier Thelil De Haute Garde:

« Dans l’ancien temps, bien avant que le fléau ravage nos contrées, les géants foulaient cette terre. Ces montagnes de chair et d’os s’évertuaient à éradiquer toutes tentatives humaines de créer une société. Ce n’est qu’avec la découverte de la magie que les hommes se sont élevés au dessus de ces créatures impies reprenant ainsi de droit la place qui leur était due. Des milliers de braves sacrifièrent leurs vies pour éradiquer ce fléau …

Je peux vous certifier que ce géant sera le seul que nous observerons de notre vivant c’est pourquoi, mon cher ami, je vous demande de n’en parler à personne. Faites-moi disparaître cette immondice. »

Le dévoreur d’âmes

Thélil s’adressa calmement à la chamane:

« Que vous arrive-t-il mon amie ? »

« Il y a une force en ces lieux … elle défit jusqu’aux lois de la nature. »

« Cette crypte entière défie la loi des dieux, qu’elle est la chose qui peut vous atteindre à ce point ? »

« Je vous parle d’une mort sans repos, d’une fin sans trépas, d’une éternité de hurlements et de souffrances. »

« Peut-on tuer une telle abomination ? s’inquiéta Thélil »

« Je le pense. »

L’excitation palpable de Kalen termina la conversation:

«  Bon, bin, on fait comme d’habitude on la défonce et on continue, ça commence à bien faire avec les trucs mystiques ! Allez magnez Urglak a déjà pris de l’avance ! »

La liche

Assis sous une tente, Olimar entama son explication tandis que le scelleur et la chamane attendait patiemment:

« Sept ans après le premier Saint-Martyr, de jeunes mages de l’université d’Orcal entamèrent un pèlerinage jusqu’à l’autel d’Ilhus. Une expédition religieuse bonne enfant qui tourna vite au cauchemar lorsque une troupe de jeunes peu dégourdis prit le pari fou de pénétrer dans la crypte et d’en ressortir avec un objet volé.

Tout ce que je sais c’est qu’un seul d’entre eux a échappé à la mort. Tous les autres auraient été massacrés, empalés, éventrés par une menace inconnue. Bien sûr, 88 ans plus tard personne ne fait le rapprochement mais il semblerait que toutes les personnes ayant pénétrées et péries dans cette crypte se soient transformées en monstres. Réfléchissez-y, le chevalier noir, ce géant, ces araignées, ces morts vivants aux uniformes militaires d’une autre époque. Ma main à couper que cette liche était autrefois humaine. »

Le scelleur, ayant bu ses paroles, lança simplement:

« D’où tiens-tu ces informations? »

« Mon cher ami, j’ai passé des années dans cette contré à soigner soldats, érudits, scelleurs, mendiants, nobles et chacune de ces petites gens est une mine de connaissance à ma disposition, conclut Olimar arborant un large sourire.

L’araignée géante

Agenouillé devant la dépouille d’une araignée, l’érudit commenta ses inquiétudes:

« Je comprends que la corruption puisse atteindre la faune locale mais de là à transformer de simples faucheurs en monstres de cette taille, cela dépasse toutes mes prédictions, expliqua-t-il alors que le mage fixait de son regard paniqué six yeux émeraudes posés sur un colosse aux pattes dantesques. »

« Et bien, mon vieille ami, préparez-vous à revoir vos estimations à la hausse… »