Boss

La grande prêtresse : 1er Saint-Martyr

Ednel est encore aujourd’hui une région polythéiste, notre culte s’articule autour d’une multitude de dieux, chacun s’immisçant dans un aspect de notre vie. L’amour, la récolte, la naissance, la guerre, chaque pan de notre existence est gouverné par une entité qui nous guide. À la tête de ce culte se trouve la Grande Prêtresse, la seule et unique figure politique aux pouvoirs égaux à celui de notre aimé régent. Une femme de foi, bonne et généreuse, à la charge de nos croyances ainsi que du salut de nos âmes, il fut donc logique que le premier Martyr soit une personne de cet acabit, personne n’étant plus pure dans tout le royaume.

Mais qu’importe la bonté et la protection des dieux, il est des forces capable de corrompre le plus pure des êtres et lorsque l’extrême bonté change pour le mal, l’engeance créée est alors d’un niveau effroyable.

 

 

Le roi  Uraïs : 2ème Saint-Martyr

Beltram Urais, cinquième de la lignée Urais a gouverné le royaume d’Ednel durant les soixante longues et prospères années de sa vie. Figure emblématique de la région, il a su apporter une oreille attentive à son peuple ainsi qu’à ses besoins devenant ainsi une figure quasi-sainte aux yeux de ses sujets.

Malheureusement pour Beltram, nulle n’est à l’abris du châtiment d’un dieu et l’union du roi avec la princesse Melahi D’oréiss ne porta jamais d’héritier. Il vit les années passer désespérant de connaître sa descendance jusqu’à l’arrivée du fléau, le mal emporta sa chère et tendre épouse laissant un homme éploré. Le temps finit par laver son chagrin et notre régent se remaria quelques années plus tard, son premier chérubin vit rapidement le jour. Le premier héritier de la lignée d’Uraïs, la malheur s’acharnant sur l’homme bon, son seul fils fut touché par la seconde engeance. C’est le moment que choisit l’Ordre de Veiel pour réapparaître dans nos contrées demandant que le prochain Saint-Martyr soit de sang royale. Le vieux roi, ne pouvant se résoudre à perdre son unique fils, accepta de porter ce fardeau et de protéger son royaume. Il repose désormais auprès des dieux …

 

L’apprenti de l’Ordre : 3ème Saint-Martyr

C’est en ressortant de la crypte que la chamane prit à partie les membres de son groupe:

– Il n’a pas oublié les méfaits de l’ordre, non il n’a pas oublié …

– Eh beh, voilà la folle qui s’emballe à nouveau, lança l’aventurier sur le ton de la plaisanterie.

– Talman! Il fut jadis l’un des plus prometteurs apprenties de Veiel, tous reconnaissaient son talent naturel aux arcanes, son intellect hors pair et sa bonté flamboyante. Un destin fabuleux l’attendait au sein de l’ordre jusqu’au jour sombre où ses croyances se désagrégèrent, rompant le pilier de sa confiance envers ses précepteurs. Sa colère s’enflamma alors contre ces scélérats qu’il avait tant vénérés si bien que les sages décidèrent de se défaire de leur ancien prodige. Talman fut alors choisi comme 3ème Saint Martyr, asservi par l’envoûteuse de l’ordre, il reçu l’engeance avant d’être conduit dans la crypte de l’autel d’Ilhus. Il y fut alors emmuré vivant aux côtés des précédents élus.

– Elle a finit? On peut rentrer au camps maintenant? demanda impatiemment le briseur de hordes.

– Ah fermez-la! J’écoute moi! interrompit le scelleur. Chut, chut, elle reprend.

– Le réveil du roi sonne aujourd’hui l’heure de sa vengeance, ensemble ils puniront l’ordre pour leurs traîtrises et leurs mensonges.

La chamane retrouva alors son état naturel, face à elle une multitude de regards circonspects.

– Je le lis dans vos yeux, je ne suis pas qu’une folle sortie de la forêt, les esprits me parlent au travers du temps.

– Personne ne nie cela ma chère, rassura le scelleur.

– C’est juste un peu chiant à la longue, conclut le briseur de hordes.